Hiver en mer : vaincre le froid et l'humidité du bateau

Hiver en mer : vaincre le froid et l’humidité du bateau

Beaucoup de plaisanciers sont convaincus que  » l’hiver en mer  » est synonyme de  » mauvais temps « , alors que ce n’est pas du tout vrai, au contraire : les pires tempêtes qui, ces dernières années, ont causé les plus grands dégâts à l’industrie nautique en Méditerranée se sont produites à la fin du printemps, à la fin de l’été ou au début de l’automne et, vous ne le croirez pas, surtout en août.

Rester au sec

En hiver, il ne fait aucun doute que la navigation en mer est différente, ce qui augmente par exemple la difficulté de manœuvrer et génère aussi un état psychologique de peur et d’anxiété général. Le skipper devra alors s’organiser et organiser l’équipage pour que chacun puisse lutter adéquatement contre le froid et l’humidité. Cela peut sembler banal de dire qu’il sera essentiel de s’habiller correctement, mais l’expérience montre qu’il y a beaucoup plus de skippers qui ne savent pas s’habiller et que d’autres peuvent à l’inverse se sentir à l’aise malgré le mauvais temps. L’objectif principal n’est pas seulement d’essayer d’être couvert et chaud, mais aussi de rester le plus sec possible. L’humidité nous entoure et vient donc de l’extérieur, mais elle est également libérée par la peau se condense rapidement. Résultat : vous êtes complètement humide même si vous n’avez pas reçu un jet de la mer !

Une chemise qui respire

Il faut donc se débarrasser de tous les vêtements qui ne permettent pas une bonne respirabilité et se couvrir avec des chemises en laine, tissu flanelle. Cela permet de retrouver un sentiment de confort et de créer une barrière thermique grâce à la texture dense du tissu avec lequel elles sont réalisées. L’idéal est de porter une chemise de flanelle épaisse sur un chandail léger en laine à col montant. Sans lire les manuels nautiques et sans même feuilleter les magazines nautiques, les pêcheurs testent la transpiration de ces vêtements depuis longtemps : la laine garantit et génère le coussin d’air qui garde au chaud et le chevauchement des flanelles empêche l’air chaud, et donc la chaleur corporelle, de se disperser rapidement.

Une polaire qui réchauffe

Ce ne sont que ces dernières années que nous avons été envahi par les sweat-shirts et polaires, qui sont tous des vêtements extrêmement techniques et considérés comme excellents pour les pires jours d’hiver, et pas seulement en mer. Ces nouveaux produits ont la capacité d’augmenter de dix à vingt fois l’effet de la laine, avec des résultats conséquents qui ne sont pas exemptés de certaines précautions. L’impératif est de toujours porter un ciré pour empêcher l’air de pénétrer dans le tissu et pour éviter que ce vêtement ne soit « écrasé ». La solution la plus appropriée pour la saison froide serait de porter un vêtement Gore Tex même si ces vêtements coûteux ont une durée de vie plus courte que les autres plus traditionnels.

Une cagoule et des moufles

Maintenant que vous avez une laine chaude pour le corps, n’oubliez pas de vous équiper d’une casquette en laine robuste, ou mieux encore, un cagoule qui protégera également votre cou. C’est d’ailleurs la meilleure assurance contre l’humidité et la prévention de l’arthrose cervicale prématurée ! Pour les mains, il y a deux cas : si vous devez travailler et vous avez besoin de maintenir une certaine sensibilité, préparez vous à souffrir le froid avec n’importe quelle solution ! A l’inverse, si vous tenez la barre, il n’ y a pas d’alternative plus valable que les moufles !

Des bottes hydrofuges

Nous descendons et finissons avec les pieds, pour lesquels il existe aujourd’hui de magnifiques boots en cuir hydrofuge, respirant et antidérapant. Souvenez-vous que les bottes en caoutchouc sont parfaites pour l’eau mais elles ne servent à rien pour nous défendre du froid. A celles et ceux qui risquent de rester immobile pendant des heures, vous devez utiliser les bottes dites lunaires, exactement comme dans la neige: chaud, sec, une bonne prise en main et une gêne qui, dans l’ensemble, peut être considérée comme acceptable.

Le mot de la fin

En conclusion, l’objectif est simple : habillez-vous de plus en plus chaud, mais tout en faisant en sorte d’être le plus sec possible et le moins emmitouflé afin de ne pas transpirer. En tout cas, l’hiver est là, alors que diriez-vous d’aller naviguer ? 🙂

 


Ajouter une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut Aliquam sed justo id dapibus porta.