Connaissance et préservation du littoral – Ycabers Nautisme

Connaissance et préservation du littoral

Le littoral est l’un des espaces les plus attractifs lors de la belle saison. Elle correspond à la zone très prisée, située entre la terre et l’océan. On remarque une fréquentation dense du littoral, que ce soit pour la pratique d’activités professionnelles ou de loisirs. Toutefois, apprendre à bien le connaître constitue un geste utile et écologique. Allons à la découverte de cet écosystème pour mieux la préserver en adoptant des écogestes.

Le littoral, milieu fragile et complexe

Le littoral français est constitué de côtes rocheuses, de plages, de falaises, de marécages, de dunes ainsi que d’autres éléments dont la protection est assez complexe. Chacune de ces ensembles renferme une faune et une flore qui lui est propre et le tout contribue à la biodiversité et à l’équilibre du milieu. De ce fait, on assiste à la création de plusieurs associations qui œuvrent pour une meilleure connaissance des différents écosystèmes. Vous trouverez un ensemble de renseignements relatifs à ses activités qui utilisent des approches sensorielles au niveau des offices de tourisme. En effet, malgré l’aspect bénin du littoral, la prise en connaissance des points délicats de son environnement reste essentielle.

littoral français

Les cordons de dunes formés par les zones sableuses correspondent à un espace de transition écologique entre deux écosystèmes. Cette zone dispose de nombreuses ressources biologiques. Cependant, les dunes situées entre la terre et l’eau se déplacent, ramollissent et se dégradent. Malgré cela, elles sont dotées d’une végétation qui peut se conformer aux sols mouvants pour les dunes mobiles et aux sols stables pour les dunes fixes. Le passage réservé à la promenade n’est donc pas aussi inoffensif qu’il ne paraît. Il est important de ne pas franchir les zones limitées par les clôtures afin de ne pas endommager cette végétation naturelle. Éviter également d’enlever des plantes qui sont utiles à la stabilité de la dune. Une autre mesure à prendre en considération est la surveillance des animaux, car ils pourraient détruire les œufs d’espèces rares ou effrayer les espèces au repos.

Les écogestes du littoral

La laisse de mer est constituée de débris écologiques comme les coquillages et de débris anthropiques tels que les déchets jetés en mer. Il est donc essentiel de bien trier la laisse sans altérer son équilibre. Vous devez avoir le bon réflexe d’emporter des sacs destinés au ramassage de déchets, prenez le temps de tout trier. Faites attention à ne pas enterrer les mégots de cigarette dans le sable, le cendrier de poche vous sera d’une grande utilité et évitez également de vous installer à une très grande hauteur de la plage en vue de protéger la dune et les plantes requises à sa stabilité. Lors de la saison estivale, l’utilisation de laits solaires est préférable à celle des huiles pour empêcher l’apparition d’écran à la surface de l’eau qui freine l’évolution de la photosynthèse.

Les pêcheurs et plaisanciers sont également soumis à des règles relatives à la préservation du littoral. Il existe des endroits gardés secrets par les pêcheurs habitués des lieux, toutefois, il est important de respecter le passage emprunté pour y accéder afin de ne pas piétiner une zone délicate comme un espace humide. Vous pouvez vous renseigner auprès des affaires maritimes et associations locales pour connaître le règlement sur les prélèvements, tailles autorisées et les dates de pêche selon les espèces. Notez également que tous les dispositifs ne sont pas autorisés et chaque élément déplacé devra être remis à sa place.

Veuillez à ne pas laisser votre équipement de pêche sur place. Sur la frontière du littoral, se trouve le plaisancier qui profite des plaisirs de la baignade. Ce dernier a également l’obligation d’adopter des gestes écologiques pour protéger le bord de la mer. En effet, les débris anthropiques qui se trouvent dans la mer sont à 80 % jetés ou perdus lors d’activités terrestres. Ce qui conduit à une pollution qui a un impact négatif sur la terre. Ainsi, le plaisancier qui fréquente les zones côtières de différents ports, a le devoir de ramasser tous les déchets sur son passage en terre ferme comme sur les eaux.


Ajouter une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id at consequat. vulputate, ante. neque. ut Sed ipsum non luctus