Saint-Martin : l'aide du secteur nautique après l'ouragan

Saint-Martin : l’aide du secteur nautique après l’ouragan

Un paradis détruit, balayé par un ouragan, qui va tenter de revenir à la normalité. L’île caribéenne de Saint-Martin a été la plus touchée par Irma, la tempête tropicale qui a dévasté l’Amérique centrale et l’Amérique du Nord au début de septembre.

Drame humain, matériel et économique

Parole et gestes de solidarité sont venus de plusieurs personnalités et secteurs pour lancer un appel à l’aide à population locale et relancer l’économie. Pour le monde du nautisme, le message s’adresse aux grands chantiers navals et à tous les armateurs : Saint Martin a besoin de yachts pour redonner vie aux ports. L’industrie nautique est fondamentale pour les habitants, qui font du tourisme l’attraction principale de l’île.

Bien sûr, une contribution économique peut aussi être très précieuse, comme l’indique le site web de la Fondation K1 Britannia, l’association qui s’est engagée dès le début à aider les habitants de Saint-Martin. L’ouragan Irma a en fait endommagé plus de 90 % des bâtiments de l’île des Caraïbes, ce qui laisse un pourcentage très élevé de sans-abri et personnes en difficulté. La longue phase de reconstruction va commencer, outre le fait de creuser dans les décombres et d’apporter réconfort aux survivants. L’île de Saint-Martin doit lancer sa lente reprise avec le soutien de tous !

Une saison touristiques en péril

La reconstruction des bâtiments et des infrastructures va progresser avec l’aide des associations humanitaires, mais le danger est de perdre les fruits de la saison touristique. Des dommages économiques qu’un pays des Caraïbes ne peut pas se permettre. Le propriétaire de Palapa Marina et secrétaire de l’association maritime Valeska Luckert explique la situation : « L’industrie nautique a subi de nombreux dommages lors de l’ouragan Irma, et fait de son mieux pour se préparer à la saison prochaine. Les marinas travaillent ensemble pour réparer les quais et nettoyer tous les débris qui peuvent se trouver sous le niveau de l’eau pour permettre le libre passage des bateaux. Plusieurs ports ont déjà annoncé qu’ils seront ouverts et opérationnels à partir du 1er novembre 2017. De nombreuses plages et attractions touristiques sont même déjà opérationnelles ».

Mais il est plus difficile de faire un plan précis pour l’avenir : « Les membres des associations maritimes travaillent dur pour tout nettoyer et reconstruire le plus rapidement possible. L’île ne reviendra pas immédiatement à un service complet, cela prendra du temps. Mais nous sommes confiants d’avoir bientôt un Saint Martin encore plus fort. Nous espérons que l’industrie nautique, qui nous apporte toujours son soutien, continuera à le faire en visitant notre belle île durant cette période difficile de reconstruction. On a besoin de bateaux pour revenir à la maison ».


Ajouter une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Curabitur fringilla venenatis accumsan ut elit. felis ipsum venenatis, neque.