Une planche de surf fabriquée avec des cigarettes

Une planche de surf fabriquée avec des cigarettes

Les mégots de cigarettes jetés à la mer et sur la plage sont sales et polluants ? Dans ce cas, utilisons-les pour faire des planches de surf !

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, c’est ce qu’a fait Taylor Lane, un surfeur californien qui a utilisé 10 000 filtres à cigarettes récupérés sur les plages pour fabriquer… une planche de surf. Il faut savoir qu’un mégot de cigarette avec filtre met, en fonction des conditions environnementales dans lesquelles il se trouve, pendant 5 à 12 ans pour se décomposer, en tenant compte du fait qu’il est principalement composé de matières chimiques synthétiques.

The Roach Tail, comme cet objet insolite a été baptisé, est donc une façon comme une autre de lutter contre la pollution des plages et des océans en transformant un déchet nocif en matériau utilisable. Car au-delà de la saleté, les filtres à cigarettes sont aussi particulièrement dangereux pour la vie marine : des poissons ou autres animaux marins peuvent en effet les considérer comme de la nourriture et ainsi s’étouffer.

L’initiative de Taylor Lane a donc logiquement été récompensée en 2017 par le premier prix du concours de Vissla, Creators & Innovators Upcycle Contest. Vous pouvez d’ailleurs voir ci-dessous la vidéo de la réalisation de ce merveilleux prototype :


Ajouter une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id, suscipit ut libero Praesent massa lectus Praesent libero.